Doubles et incestes adelphiques dans Les Élixirs du diable, d’Ernst Theodor Amadeus Hoffmann (1815-1816) - Université d'Artois Access content directly
Book Sections Year : 2020

Doubles et incestes adelphiques dans Les Élixirs du diable, d’Ernst Theodor Amadeus Hoffmann (1815-1816)

Evelyne Jacquelin

Abstract

L’œuvre d’Hoffmann amplifie la noirceur « gothique » héritée du Moine de M. G. Lewis : les péchés mortels prolifèrent durant cinq générations, notamment sous la forme d’incestes répétés, et l’Éros adelphique est toujours lié à une violence criminelle, expression majeure de cette vocation peccamineuse par ailleurs incarnée dans la figure du double maléfique. Toutefois, ce dernier motif se scinde : à la tentatrice incestueuse répond l’âme sœur rédemptrice, comme une autre potentialité du moi. Or, le désir qu’inspire et partage celle-ci trouve son origine dans des figurations picturales. La sublimation de la chair, proposée comme voie salvatrice en termes chrétiens, renvoie donc in fine au rapport à un idéal esthétique : la religion des Élixirs est aussi celle de l’art théorisée par le romantisme d’Iéna.
No file

Dates and versions

hal-03514115 , version 1 (06-01-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03514115 , version 1

Cite

Evelyne Jacquelin. Doubles et incestes adelphiques dans Les Élixirs du diable, d’Ernst Theodor Amadeus Hoffmann (1815-1816). Marianne Closson (dir.). Les Amours entre frère et sœur. L'inceste adelphique du Moyen Âge au début du XIXe siècle, Classiques Garnier, p. 327-344, 2020, 978-2-406-09583-5. ⟨hal-03514115⟩
15 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More