Une « génération pivot » qui bascule : la “deuxième génération” d’immigrés polonais dans deux “pays noirs” durant la période allant de la Libération aux années 1960 - Université d'Artois Access content directly
Journal Articles Migrations Société Year : 2016

Une « génération pivot » qui bascule : la “deuxième génération” d’immigrés polonais dans deux “pays noirs” durant la période allant de la Libération aux années 1960

Abstract

A generation is defined by a combination of factors and not only by years, remarkable events, fashion trends or even birth periods. In the field of immigration studies, this concept is even more challenging to describe, as it is supposed to bring together individuals of the same filiation but who might be of considerably different ages. The adopted solution to avoid the bias between these two parameters was to limit the study to second generation Polish migrants. As revealed via semi-structured interviews in the mining country of Saône-et-Loire (Burgundy) and Nord – Pas-de-Calais, these people are split between two worlds during their childhood and adolescence. They grow up within a Polish community, maintaining for the most part their culture of origin, and also within the French society, represented primarily by the school and their classmates. Owing to this particularity, they reconcile these two universes and construct a unique identity linking the model of the parents’ country to that of their country of birth/childhood.
La génération se définit par une combinaison de facteurs et non uniquement par des années ou un évènement marquants, des mouvements de mode ou encore une période de naissance. Dans le domaine de l’immigration, ce concept est probablement d’autant plus compliqué à caractériser puisqu’il est censé regrouper des individus ayant la même position dans la filiation mais qui comportent d’importants écarts d’âge entre eux. Un compromis entre ces deux paramètres est la solution adoptée pour circonscrire la deuxième génération de migrants polonais. Cette dernière, appréhendée à partir d’entretiens semi-directifs menés au sein des pays miniers de Saône-et-Loire (Bourgogne) et du Nord – Pas-de-Calais, est partagée entre deux mondes lors de son enfance et de sa jeunesse. Elle grandit à la fois parmi la communauté polonaise, entretenant le plus souvent sa culture d’origine, et au sein de la société française représentée principalement par l’école et les camarades de classe. Cette particularité l’amène à concilier ces deux univers pour se construire une identité unique alliant une référence au pays de ses parents et une autre à son pays de naissance et/ou d’enfance.

Domains

History
Fichier principal
Vignette du fichier
Beltramo_2016_MS.pdf (321.95 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Licence : Copyright

Dates and versions

hal-03407291 , version 1 (11-07-2023)

Licence

Copyright

Identifiers

Cite

Noémie Beltramo. Une « génération pivot » qui bascule : la “deuxième génération” d’immigrés polonais dans deux “pays noirs” durant la période allant de la Libération aux années 1960. Migrations Société, 2016, L'Allemagne face au nouveau « défi migratoire » Les réfugiés au cœur des tensions identitaires, 28, pp.135-147. ⟨10.3917/migra.166.0133⟩. ⟨hal-03407291⟩
23 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More